24 décembre 2006

Naissance

Phantom Night est né par un superbe jour de Paques 2003 à 1h du matin. Sa naissance fut un peu difficile le petit bout ayant oublié un antérieur à l'intérieur du ventre de sa maman Calice, Louis dû aller rechercher cette patte et l'aider à sortir...Une heure plus tard, il était debout. A sept heures du matin, Isabelle l'éleveuse me prévint de l'heureux évènement, et à 8h j'étais dans son box...
Il était si petit, si chétif, si maigrichon ce petit poulain prématuré de 15jours...Ma  soeur avait peur qu'il ne survive pas...Et pourtant, il était si vif, si plein de vie...Il ne semblait pas gêné par notre présence et je pus le toucher alors qu'il s'était couché sur le foin de sa mère (je me souviens qu'il trouvait petit le foin particulièrement confortable...)...Sa maman était très attentive et fascinée ne quittait pas son oeuvre des yeux...Quand je touchais mon bébé, fièrement, elle aussi posait délicatement son nez sur ce tout petit poulain...Je ne restais pas trop longtemps, ne voulant pas gêner la relation entre la mère et son poulain et les laisser se reposer...
L'après-midi, je m'installais accroupie dans un coin du grand box de poulinage, je me fis toute petite  pour ne pas les déranger,  et quelques minutes plus tard Phantom vint vers moi, je ne bougeais pas, j'osais à peine respirer pour ne pas lui faire peur, il se rapprochait de plus en plus...tant et si bien que quelques secondes plus tard, il me reniflait la tête, le visage, les mains, l'ensemble du corps, mes chaussures, je ne bougeais toujours pas...Le poulain était maintenant tout contre moi, tout était calme, serain,  il n'y avait pas un bruit, Calice nous regardait avec bienveillance...Je me risquais à approcher la main vers Phantom tout doucement pour ne pas lui faire peur, le laissant d'abord sentir cette main étrangère puis je lui caressait le poitrail, phantom n'avait pas de mouvement de recul, je lui caressais alors la tête, puis redescendait lui gratouiller le poitrail ce qu'il semblait apprécier (et qu'il adorera tout au long de sa vie), puis toujours doucement, je me levais, le poulain était toujours en confiance, je fis quelques pas en arrière, le poulain n'hésita pas et me suivit venant se blottir contre moi...Je repris alors les caresses et les gratouilles que j'étendais maintenant à l'ensemble du corps...
Instant magique que l'on souhaiterait ne jamais voir finir, et que l'on garde au fond de son coeur comme un rayon de soleil...
C'est le jour où Phantom s'est donné à moi et où je me suis donnée à lui...

Posté par phantomN à 22:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Naissance

Nouveau commentaire